retour accueil moulins La Maison Cornec et 2 fours à pain en Saint Rivoal retour accueil généalogie

 

la Maison CornecLa Maison Cornec, à l'entrée du bourg de Saint Rivoal, a été construite en 1702 comme en témoigne l'inscription sur le linteau de la porte d'entrée.

Comme beaucoup d'autres maison du Léon ou des Monts d'Arrée, elle présente une avancée en facade (apoteis, en Breton) dont l'intérieur est souvent occupé au rez de chaussé par la table et les bancs. Dans le cas présent, s'y trouve également un lit clos d'où le décentrage des ouvertures.

L'accès à l'étage se fait par l'escalier extérieur sous lequel se trouve la soue à cochons.

On distingue au faîtage du toit des ardoises, dont la découpe évoque divers motifs (cochon, coq, hermine, fleur de lys...), entrecroisées ou lignolet.

Cette photographie évoque pour moi un concentré des maisons de certains de mes ancêtres telle que celles occupée par Nicolas Le Gall et Marie Jeanne Le Mer à Ty Guen à Landivisiau en 1806 : "Maison principale couverte d'ardoises , rez de chaussé, étage et grenier en bon état. La fréquentation de l'étage par un escalier et appenti en dehors au midi de la maison, le dit escalier en bois et couvert d'un toit en ardoises. Ecurie couverte de glé en bon état ; grange sur l'aire, puits à eau, petite crèche au nord de la maison principale couverte de glé et en bon état ; grande étable dont le toit est en très mauvais état tous les chevrons étant pourris, le dit toit de glé ; soue à porc couverte de glé en bon état ; aire, cour et deux petits jardins.

Autre maison couverte en glé ayant un étage dont la fréquentation a lieu par un escalier de pierre découvert et en dehors de la maison au midi, le dit escalier en mauvais état ; petite écurie couverte de glé en bon état ; la moitié de la grande étable dont est fait mention ci-dessus ; deux crêches à cochons en bon état ; un petit emplacement pour les pailles ; grage sur l'aire ; cour et jardin au pignon du levant de la maison ; crêche et appenti couverte en glé neuve et en très bon état."

  l'escalier et les entrées en pop-up : 48 Ko
D'autres photographies le lignolet de l'apoteis en pop-up : 20 Ko
en pop-up le lignolet en pop-up : 8 Ko
  le second four en pop-up : 38 Ko

 

le grand fourCe four mesure environ 2,5 mètres de large pour autant de profondeur et pratiquement 3 mètres de hauteur en son point le plus élevé. Il date du XIXème siècle.

Plusieurs de mes ancêtres, en plus d'être meunier étaient également fournier ; c'est à dire, ils cuisaient le pain qu'avait préparé les fermières des environs dans la maie à pâte. Celle-ci servait souvent de table avec son couvercle coulissant.

 

 
     
   
retour accueil moulins retour accueil généalogie