retour à l'accueil généalogie
retour à l'accueil général

"La chanson de Grand-mère"

 

Petits enfants, jouez dans la prairie,
Chantez, sentez le doux parfum des fleurs,
Profitez bien du printemps de la vie,
Trop tôt hélas vous verserez des pleurs.

Quoique bien vieux j'ai le coeur plein de charmes ;
Permettez-moi d'assister à vos jeux ;
Pour un vieillard outragé plein de larmes,
Auprès de vous je me sens plus heureux.

 

Dernier amour de ma vieillesse,
Venez à moi petits enfants.
Je veux de vous une caresse,
Pour oublier, pour oublier mes cheveux blancs.

 

Petits enfants, vous avez une mère ;
Et tous les soirs près de votre berceau,
Pour elle au ciel offrez votre prière ;
Aimez-la bien jusqu'au jour du tombeau.

En vieillissant, soyez bons charitables ;
Aux malheureux prêtez votre secours ;
Il est si beau d'assister ses semblables.
Un peu de bien embellit nos vieux jours.

 

Dernier amour de ma vieillesse,
Venez à moi petits enfants.
Je veux de vous une caresse,
Pour oublier, pour oublier mes cheveux blancs.

 

Petits enfants, quand j'étais à votre âge,
Je possédais la douce paix du coeur.
Que de beaux jours ont passé sans nuage ;
Je ne voyais que des jours de bonheur.

En vieillissant, j'ai connu la tristesse ;
Ceux que j'aimais je les ai vus partir.
Oh laissez-moi vous prouver ma tendresse ;
C'est en aimant que je voudrais mourir

 

Dernier amour de ma vieillesse,
Venez à moi petits enfants.
Je veux de vous une caresse,
Pour oublier, pour oublier mes cheveux blancs.

Le titre de la chanson est en fait :
SOUVENIR D'UN VIEILLARD ( Patrick Normand )

 retour à l'accueil généalogie
retour à l'accueil général