retour accueil généalogie Un intérieur Breton : Le Berceau, eau-forte d'Olivier PERRIN (1761-1832) retour moulin de Goasmoal

On peut y voir quelques meubles et ustensiles que l'on retrouve dans les inventaires après décès de Basse Bretagne.

Tout d'abord, bien sûr, le lit-clos avec sa "porte" coulissante, fermé en facade et sur les côtés. La facade était ajourée et recevait parfois chez les gens aisés une décoration en marqueterie et/ou de clous dorés. Au Musée Départemental Breton à Quimper, on peut voir un lit clos dont la facade est décorée de plusieurs centaines de clous dorés avec, entre autres, la date de mariage et le nom des époux. Il pouvait y avoir une enfilade de 3, 4 lits clos contre le mur au fond de la pièce comme on peut le voir au Moulin de Kerouat, éco-musée du Parc Régional Naturel d'Armorique entre Sizun et Commana.

Devant le lit, se trouve le banc-tossel qui servait de marche-pied pour "grimper" dans le lit, de coffre et de siège.

En principe, l'inventaire débute toujours par le foyer : une crémaillère, un trépied (qui est ici accroché à un clou sur le côté de la cheminée).

On remarque ausi sur l'image, un bassin d'airin (du moins, me semble-t-il) et des "terrinages" sur l'étagère à droite de la cheminée.

Devant le banc-tossel, on voit un pot de fer et son couvercle de bois.

Le tad-coz ("père vieux" en Français - grand-père, l'époux de mamm-goz) somnole près du feu.